Marseille blues

Marseille, ça suffit
J’ai trop le blues cette nuit
Et toi la Bonne Mère
Qui parle avec les dieux
Mets-toi donc en colère
Et ouvre un peu les yeux
C’est une odeur qui vient du port
C’est plus cher que de l’or
C’est blanc et ça sent fort
C’est l’odeur de la mort

Viens voir dans les boxons
Tes enfants comme ils sont
Dans des caves qui puent
Ils mangent avec les rats
Ils se pissent dessus
Et ils tremblent de froid
Marseille, ça suffit
Marseille, arrête-toi !

Et toi la Bonne Mère
Suffit plus de prier
Fais toi de la lumière
La peste est à tes pieds
Ca leur bouffe le corps
C’est de plus en plus fort
Comme leurs cris dans le port
C’est les cris de la mort

Ils savent que c’est con
Même plus si c’est bon
Et ça leur fait des rêves
De violence et de sang
Mais quand leur nuit s’achève
Ils sont toujours perdants
Marseille, ça suffit
Marseille, pas tes enfants

Et toi la bonne mère
Ne baisse pas les bras
C’est le temps des galères
C’est l’heure du combat
Viens descends sur le port
Dis leur que t’es pas d’accord
Et jette les dehors
Les marchands de la mort

Viens voir dans les prisons
Voir comment ça finit
Attaché sur un lit
Et les yeux au plafond
On rit et puis on pleure
On crie et puis on meurt
Marseille, ça suffit
Marseille…
Tu me fends le cœur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.