La crèche à Bartoumieu

Dans la crèche il s’en passe de belles
Tous les santons sont en délire
Et jusqu’au choeur de la chapelle
On entend leurs chants et leurs rires
Monsieur l’curé fait les gros yeux
Et leur dit « tenez-vous tranquilles
Être santons c’est du sérieux
Vous n’êtes pas des Playmobil »
Mais le p’tit santon Bartoumieu
Lui n’a pas envie d’obéir
Et dans la maison du bon dieu
On entend sa voix retentir

Ze m’appelle Bartoumieu
Z’ai sur la langue un ceveu
Mais ze sante avec mon coeur
Pour fabriquer du bonheur
lalala lalala

Le beau gitan prend sa guitare
Pour faire danser la bohémienne
Et l’on entend sur le trottoir
Tomber toute une pluie d’étrennes
Il y a aussi le rémouleur
Posté au coin d’une ruelle
Sa meule tourne à cent à l’heure
Et fait des millions d’étincelles
Avec le maréchal-ferrant
Bartoumieu tape sur l’enclume
Il a le rythme dans le sang
Le coeur léger comme une plume

Ze m’appelle Bartoumieu
Z’ai sur la langue un ceveu
Mais ze sante avec mon coeur
Pour fabriquer du bonheur
lalala lalala

Le vieux berger sur la colline
Appuyé sur un grand bâton
Regarde le ciel et s’imagine
Que les nuages sont des moutons
Le pêcheur qui vient de Marseille
Dit qu’il a pris dans son filet
Une sirène qui s’appelle Mireille
Et qu’il va bientôt l’épouser
Puis le bon St François d’Assise
Dit dans la crèche tout est permis
Se met à faire des vocalises
Et Bartoumieu chante avec lui

Ze m’appelle Bartoumieu
Z’ai sur la langue un ceveu
Mais ze sante avec mon coeur
Pour fabriquer du bonheur
lalala lalala

Paraît que déjà les rois mages
Ont attaché leurs dromadaires
Sur une place du village
A la lueur d’un réverbère
Et voici le garde-champêtre
Qui dans un roulement de tambour
Annonce qu’un enfant vient de naître
Avec des yeux remplis d’amour
Le ravi lève les bras au ciel
Un ange joue de la trompette
Et le petit Jésus appelle
Bartoumieu pour qu’on fasse la fête

Ze m’appelle Bartoumieu
Z’ai sur la langue un ceveu
Mais ze sante avec mon coeur
Pour fabriquer du bonheur
Ze m’appelle Bartoumieu
Pour être encore plus heureux
Il faut santer à plusieurs
Alors santons, santons en choeur
lalala lalala