Angelo

(Le hussard sur le toit)

Si loin de l’Italie
Carbonaro s’enfuit
Vers un visage en fer de lance
Un épi d’or sur cheval noir
Il est noble et fier le hussard

Oh, Angelo
Colère et choléra
Hécatombe et combats
La mort ne passera pas
Oh, Angelo
C’est l’amour qui dessine
Au fond de ta poitrine
Les doux yeux de Pauline

Une silhouette agile
Court sur les chaudes tuiles
Là, sous le soleil de Provence
Laissons la faire, la providence
Elle nait l’idylle, dans un couloir
D’une princesse et d’un hussard

Allume un Toscani
Au bon goût de la vie
Sans faire l’amour… quelle importance
Faut vivre à deux la longue errance
Même si les plus belles histoires
Le destin les révise un soir

Tout droit vers l’Italie
Carbonaro s’enfuit
Loin d’un visage en fer de lance
Son cheval au galop s’élance
Un épi d’or sur cheval noir
Il est noble et fier, le hussard